Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 19:22

Quebec-Canada.png

Pourquoi la Diététique Ancestrale  du Dr Jean Seignalet est-elle si efficace sur les pathologies inflammatoires humaines et sur plus de 100 maladies ?

Tout simplement parce que cette « Alimentation hypotoxique » ne stimule   pas les systèmes immunitaires à enflammer les muqueuses ou  les différents tissus humains soumis à leurs  maintenances et à leurs surveillances. Ce sont en effet les cellules des systèmes immunitaires qui lancent les batailles de l’inflammation.

Il suffit de rajouter le suffixe  « ite » au nom grec ou latin d’un organe pour nommer une maladie inflammatoire. Inflammation d’un sinus de la face : sinusite, inflammation du derme : dermite, du colon : colite, d’un tendon : tendinite, de l’encéphale : encéphalite, arthrite pour l’articulation, artérite pour l’artère, phlébite pour la veine, névrite pour le nerf, hépatite pour le foie, etc. etc.

Notre système immunitaire inné ancien provient de la phylogenèse de l’espèce humaine. Notre système immunitaire adaptatif (plus récent dans l’Evolution) est forgé par notre histoire personnelle, depuis l’établissement de la «Tolérance Orale» (mécanismes complexes) lorsque nous sommes « nourrissons », qui fait tolérer notre alimentation humaine, jusqu’à la rencontre des nombreux antigènes, tout au long de notre vie. Les deux systèmes immunitaires collaborent, à chaque seconde, pour nous défendre contre les microbes, les toxines et les dysfonctionnements de la régulation cellulaire de notre organisme.

Le rôle des deux systèmes immunitaires coordonnés  lutte contre toute intrusion microbienne ou de toxines dans notre « SOI » et les élimine normalement de notre organisme, lorsque tout se passe bien. L’amélioration des connaissances de ces deux systèmes a été prodigieuse durant les quinze dernières années  et ne sont pas encore toutes assimilées par l’ensemble du corps médical. (Doux euphémisme !)

Que ce soit par l’inflammation  chronique visible ou ressenti lorsque l’on est malade, où insidieusement par une inflammation   invisible (maladie des artères coronaires ou des artérioles du cerveau - où l’on  accuse l’innocent cholestérol-) les dégâts causés par la production des radicaux libres oxygénés issus des cellules de l’immunité sont irrémédiables au fil des années. La cancérisation cellulaire est de plus en plus considérée par les chercheurs comme une conséquence d’une inflammation chronique entretenue par la constante arrivée d’antigènes stimulant les réactions des systèmes immunitaires.

Nos deux systèmes immunitaires ont été forgés par des milliers d’années d’alimentation naturelle du « cueilleur chasseur nomade ». L’alimentation « moderne », c’est-à-dire l’alimentation industrielle occidentale, si elle permet quantitativement de nourrir les populations riches, réserve cependant de bien mauvaises surprises : obésité, diabètes, cancers, dégénérescences multiples (maladie d’Alzheimer, Parkinson, DMLA, arthroses diverses, ostéoporose, etc.) ainsi que les nombreuses maladies inflammatoires chroniques avec participation active des systèmes immunitaires déréglés. (Maladies auto-immunes).

L’accumulation des observations pratiquées par des médecins indépendants et honnêtes (cf. «The China Study  du Dr T. Colin Campbell), la publication des raisonnements d’immunologues, démontrent  quotidiennement que l’alimentation moderne nous conduit à la maladie. Tout en admettant fort bien que certains terrains génétiques sont plus fragiles que d’autres, force est de constater qu’il est plus facile de changer d’alimentation que de gènes !

Consommer les produits laitiers animaux, le gluten surchauffé, les molécules de Maillard, les colorants alimentaires et autres pesticides, les graines insecticides OGM, etc. provoquent les réactions inflammatoires des systèmes immunitaires dont nous faisons les frais…..nous nous plaignons de nos maladies…. mais nous sommes en grande partie responsable.

 Certains thérapeutes qui soignent avec des dogmes désormais archaïques, répètent comme une litanie : « ceci n’est pas prouvé ». Ils suivent aveuglément, sans aucun esprit critique, la machine à fabriquer des preuves et à laver les  cerveaux : l’EBM = evidence based  medicine, nouvelle religion des fabricants de médicaments et d’inventeurs de maladies. Ils confondent souvent sans rien comprendre des enjeux en dollars, l’absence de preuves d’efficacité et les preuves de l’absence d’efficacité. Ils oublient d’estimer la balance : risques / efficacité, lorsqu’ils prescrivent un médicament. Leurs beaux diplômes les empêchent de retourner aux sources des nouvelles connaissances, qui ne sont certainement pas les marchands.

Ajoutons pour terminer ce tableau pas très drôle que les pouvoirs publics sont d’une incompétence prétentieuse et arrogante.

Il existe de sérieuses raisons d’espérer des changements dans l’avenir et une fois encore le souffle d’air frais viendra de pays nouveaux à l’intelligence non sclérosée. Au Québec, une scientifique spécialiste en immunologie,  souffrant de rhumatismes a eu la chance de connaitre et la curiosité d’adopter la Diététique Ancestrale du Dr Jean Seignalet, et tout naturellement… s’est retrouvée en rémission, sans douleurs articulaires. Jacqueline Lagacé a écrit un livre témoignage : « Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation » et ouvert un site Internet très réactif que je recommande vivement :

http://jacquelinelagace.net/2013/01/26/2488/

VIVE le CANADA et VIVE LA BELLE PROVINCE !

Partager cet article

Repost 0
Published by Docteur Poinsignon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du docteur Poinsignon
  • : Changer l'alimentation "moderne" pour améliorer la santé. Augmenter la Liberté de choix alimentaire par la connaissance des nutriments.
  • Contact

Visiteurs

 

  visiteurs sur Overblog

  visiteurs actuellement sur ce blog

Recherche

Liens