Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 17:27

Snif-1-.jpg 

Le Dr David Servan-Schreiber professeur de psychiatrie est mort  en juillet 2011,  après une lutte  de  19 années contre un cancer du cerveau diagnostiqué en 1992. Auteur de livres à succès par ses conseils alimentaires anti cancers, ce médecin courageux vient  d’écrire son  dernier livre « On peut se  dire au  revoir  plusieurs fois » que je viens de lire.  C’est un livre lucide, sensible, intelligent, courageux  devant la mort, empreint d’un humanisme  philosophique qui devrait aider chacun à supporter l’idée de sa propre fin. David Servan-Schreiber se demande si sa mort ne va pas invalider ses thèses auprès du public, notamment ses conseils alimentaires pour lutter contre le cancer, puisque le crabe finit par triompher.

 Je dois avouer une vilaine pensée qui m’est venue, il y a quelques années, certainement avec une petite jalousie sous-jacente, à l’occasion du succès médiatique de mon confrère. J’ai soupçonné celui-ci de ne pas avoir eu de cancers du cerveau, car le cancer du cerveau ne pardonne pas. Très rares sont les survivants après quelques années, hélas…

Le succès et les bons conseils alimentaires, (que je fais miens grace à  Kousmine et à  Jean Seignalet depuis une vingtaine d’années)  aurait pu avoir été fondés sur une supercherie et un faux cancer commercial. La mort de David Servan-Schreiber tué par son cancer du cerveau me prouve la sincérité de sa démarche, son immense succès mérité. Je lui demande donc pardon d’avoir douter de lui. Non seulement sa mort ne remet pas en cause les principes alimentaires, bien au contraire, elle montre l’efficacité et un gain de durée de vie supplémentaire de, certainement, plus d’une quinzaine d’années.

S’il est nécessaire d’avoir une « bonne alimentation » telle que la préconisent, Kousmine, Seignalet, Servan-Schreiber, Henri joyeux, pour faire court, celle  qui est appelée  la « Diététique Ancestrale », celle-ci ne suffit pas pour éviter les cancers. Aucun de ces  quatre  médecins ne l’a prétendu. Le docteur David Servan-Schreiber dans son dernier ouvrage explique, qu’il a donné trop de conférences à l’étranger, trop de fatigues et de stress. La science moderne montre les relations entre le stress et le système immunitaire, l’activité physique et l’équilibre émotionnel.

La Diététique Ancestrale est une condition nécessaire pour maintenir la Santé, ce n’est pas une condition suffisante. (J’écris cette phrase, qui pourrait être prononcée par un professeur de mathématiques à ses élèves pour faire réfléchir l’ironique Régis Debray qui a dit à son ami (?) David Servan-Schreiber, lorsque ce dernier était hospitalisé à Cologne : « Alors, les framboises et les brocolis, ça ne suffit pas ? »)

 

J’ai retrouvé une interview du Dr David Servan-Schreiber par le Dr Bérangère Arnal. (2011)

Dr Arnal : « Qu’est-ce que tu penses du « régime Kousmine » et après, qu’est-ce que tu penses du « régime Seignalet » ?

Dr Servan-Schreiber : « Eh bien, tu sais, très honnêtement, je ne sais pas si je devrais dire ça devant une caméra, je ne les  connais pas très bien… les régimes Kousmine et Seignalet …. Ce n’est pas du tout du tout par cet angle-là…. que je suis rentré…  moi…. dans la nutrition.  J’ai beaucoup de respect pour ce que j’ai entendu dire…  et de Kousmine  et de Seignalet.  Je sais que Kousmine était une incroyable précurseur …. J’ai vu que beaucoup de choses….. qu’elle avait recommandé… se retrouvaient dans la littérature scientifique et  qui ont été validées aujourd’hui…. à l’époque elle faisait avec ce qu’elle avait… dans son coin…. moi je suis arrivé à ces  recommandations nutritionnelles par la littérature scientifique conventionnelle moderne …..qui n’étaient pas à la disposition finalement… de Kousmine et de Seignalet…. Donc… moi je suis un suiveur de Kousmine et de Seignalet et de la littérature scientifique contemporaine…. eux ont été des vrais précurseurs.

Dr Arnal : Il y a eu des publications d’Henri joyeux aussi !

Dr Servan-Schreiber : oui, il y a eu des publications d’Henri joyeux  aussi…. moi je suis arrivé...tu sais…à tout ça…  aux États-Unis par la littérature anglo-saxonne, par les grandes études de cohortes….

Dr Arnal : tout se recoupe… !  On arrive aux mêmes conclusions… !??

Dr Servan-Schreiber : beaucoup de conclusion sont similaires… je ne sais pas si tout se recoupe… je sais que Seignalet avait ce concept de la perméabilité de la membrane intestinale et ça commence à devenir un sujet d’études de plus en plus conventionnel…

Dr Arnal : on a des moyens de  le mettre en évidence par des moyens biologiques d’une façon régulière…… moi, je les pratique sur mes patientes.

Dr Servan-Schreiber : Très bien.  

 

 

Dans cette interview, on voit l’honnêteté intellectuelle et  la prudence du scientifique, dont est pourvu le professeur de psychiatrie, habitué à la lecture des publications scientifiques anglo-saxonnes, David Servan-Schreiber. Ce scientifique rend hommage à des précurseurs, qui avec leur peu de moyens et leur empirisme sujet à des quolibets jaloux, n’en ont pas moins découvert des pistes fondamentales pour la Santé Humaine : les pistes alimentaires et environnementales.

Il est pour le moins regrettable que les moyens scientifiques ne soient pas développés,  par la Puissance Publique,pour approfondir ces pistes…. Sans doute on ne peut pas prendre de brevets sur le « bon sens » et on ne peut pas gagner de l’argent en éliminant les poisons alimentaires…. Puisqu’ils disent que « cela » n’est pas prouvé !

Qui a intérêt à prouver ce qui ne rapporte aucun dollar ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Docteur Poinsignon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du docteur Poinsignon
  • : Changer l'alimentation "moderne" pour améliorer la santé. Augmenter la Liberté de choix alimentaire par la connaissance des nutriments.
  • Contact

Visiteurs

 

  visiteurs sur Overblog

  visiteurs actuellement sur ce blog

Recherche

Liens