Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 16:16

factory-factoire

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) au fonctionnement opaque, met les professionnels de santé en garde contre le Protelos, (je n’ai pas encore reçu le courrier) un médicament des laboratoires Servier, destiné à traiter l'ostéoporose.

Dans une lettre adressée aux médecins prescripteurs et aux pharmaciens et rendue publique, l'agence "recommande de restreindre l'emploi de ce médicament aux patientes de moins de 80 ans ayant une contre-indication ou une intolérance aux (autres traitements) et à risque élevé de fractures".

Elle a saisi l'Agence Européenne du Médicament (EMA) pour qu'elle réévalue le rapport bénéfice-risque de ce médicament destiné, aux femmes ménopausées, qui est depuis 2007 sous surveillance renforcée, en raison d'un risque d'hypersensibilité médicamenteuse. (Comme de nombreuses molécules médicamenteuses : anti-inflammatoires, antibiotiques, etc...Certaines allergies sévères peuvent en effet, se terminer par la mort.)

L'agence relève également des risques d'accidents thrombo-emboliques veineux du Protelos, médicament produit par Servier.

Servier dont le médicament Médiator est ou serait, selon plusieurs études rétrospectives et estimations, responsable de la mort de 500 à 2.000 personnes en France.(Rappelons que le Médiator était prescrit officiellement  pour abaisser la glycémie chez le diabétique,  mais qu’ il était prescrit également  par beaucoup de médecins, hors de son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) , comme « coupe-faim »  chez les personnes en surcharge pondérale….puisque la forme de sa molécule  le rattachait à la classe des amphétamines….comme l’isoméride …. vite interdit, lui.)

Entre 220.000 et 450.000 patientes suivent un  traitement par le Protelos en France, d'après les chiffres respectifs de l'Afssaps et de la Haute autorité de santé (Has).

Dans l'attente des conclusions de l'EMA,(bravo...pour ce courage national !) l'agence n'a pas décidé de suspendre son utilisation sur le marché français. Mais elle conseille aux pharmaciens de renvoyer les patientes vers leur médecin traitant pour réévaluer la pertinence de leur traitement. (Le problème est de savoir si les médecins possèdent les moyens de réévaluer la pertinence de leur traitement…. En ont-ils le temps ? Ont-ils les moyens d’informations objectifs, c’est-à-dire, non « fourni » par le laboratoire fabricant ? Quels sont les leaders d’opinions médicales que les médecins écoutent ? Est-ce que l’Afssaps est de nouveau crédible ? Quand on sait que cette Agence est une  "usine à gaz" de plus de 1000 salariés : certains, fonctionnaires aux ordres de «  l’Etat médecin », d’autres, « experts désignés » inféodés grassement à l’industrie pharmaceutique. On dirait que cette organisation botte en touche européenne, pour ne pas prendre de décision, incompétente structurellement  à organiser la sécurité sanitaire et médicamenteuse de la population française, comme elle vient de le prouver dans l’affaire scandaleuse du Médiator.

REMBOURSEMENT du Protelos RÉDUIT…. De 65 % à 35 %.

Le 29 septembre2011, la Commission d'Autorisation de Mise sur le Marché a  préconisé le maintien du Protelos en pharmacie, en raison de son efficacité dans la réduction des fractures vertébrales et de la hanche. (Il est officiellement RE-reconnu que le médicament est efficace).

L'Afssaps précise qu'une surveillance du marché  (?) («  information » par le laboratoire ?, surveillance des médecins ?, surveillance des pharmaciens ? ) sera mise en place "pour s'assurer des bonnes conditions de prescription et de délivrance de ce médicament".

Au cours de l'évaluation du Protelos, l’afssaps a relevé des "mésusages du produit", avec notamment des prescriptions chez des  hommes ostéoporotiques, alors qu'il n'est indiqué que chez la femme ménopausée. (Il est exact que l’autorisation de mise sur le marché de cette molécule n’est acceptée que pour la femme ostéoporotique….il faudra encore quelque temps pour que l’extension de l’AMM  permette aux médecins de prescrire ce médicament aux hommes atteints d’ostéoporose).

 Récemment, le Protelos a vu ses conditions de remboursement fortement restreintes.

Le gouvernement a limité son périmètre de remboursement aux personnes ayant une contre-indication aux autres traitements contre l'ostéoporose (qui présentent   eux-mêmes, également, de fâcheux effets latéraux !) ou ne présentant aucun risque de phlébite ou d'embolie pulmonaire. (Le gouvernement n’est pas un très bon médecin pour évaluer les risques zéro des phlébites ou des embolies pulmonaires…comme si le risque zéro existait en Médecine… !)

Cette limitation de remboursement ne permettra qu'à quelques dizaines de milliers de personnes de se faire rembourser, selon la Has.

Le Protelos risque de plus un abaissement de son taux de remboursement. En septembre, la Haute autorité de santé a en effet revu à la baisse le "service médical rendu" de ce médicament, d'"important" à "modéré", suggérant une baisse de son taux de remboursement de 65 à 35%.

La punition, certainement nécessaire, contre les laboratoires Servier  devrait consister en une punition par voie de Justice pour leur faute professionnelle grave d’avoir commercialisé un médicament meurtrier, et d’avoir tenté par du lobbying auprès des élus, et des pressions sur le docteur FRACHON de retarder son retrait.

Les laboratoires Servier ont triché et seront punis.

Est-ce que pour autant tous les médicaments fabriqués par Servier son mauvais ?

L’État ne doit-il pas faire son examen de conscience ?  Sa « Haute autorité de santé », son « Afssaps »,ses « experts » issus des « Sociétés Savantes », ces fusibles de sécurité sont-ils bien tous à la hauteur des enjeux de Santé Publique ?

Permettez-moi d’en douter… lorsque je vois ces campagnes de vaccination de masse (grippe H1N1) qui coûte énormement à la Nation, sans que le ministre responsable du fiasco démissionne en s'excusant.

Permettez-moi d’en douter lorsque je vois ces campagnes nutritionnelles avec la bénédiction des Ministères de l’Agriculture, de la Santé, de l’Education Nationale pour « trois produits laitiers par jour au moins »…. Quand on sait que le lait de la vache est une merveille pour son veau…. uniquement  et qu’il empoisonne   l’Humain.

L’État ferait bien mieux de s’occuper de rechercher les causes de l’ostéoporose en payant des chercheurs publics déconnectés  de l’industrie agroalimentaire (ou en lisant mon livre....(humour ! )) ; pour améliorer la qualité du squelette des femmes occidentales ménopausées.

Le centre   de recherche de  Danone  emploie  directement  plusieurs  dizaines de  chercheurs pour essayer de  prouver  « scientifiquement » que le lait de la vache est une base alimentaire humaine. Ces salariés de Danone auront beau faire analyser les tableaux statistiques des résultats de leurs « expérimentations » intéressées, en demandant aux statisticiens de « faire parler les chiffres », ou de « torturer les données », ils auront du mal à me faire croire que l’espèce humaine devrait téter les vaches pour avoir une bonne santé.

Les allégations de Santé attachée à la publicité d’ACTIMEL ont fait l’objet d’une condamnation pour publicité mensongère avec une lourde amende….. aux États-Unis, à l’encontre de notre laitier national. En France « motus et bouche cousue. »

Chuuuuuuttttttttt !!!!!!!  L’économie passe bien avant la Santé Publique !  Dormez tranquille...ZZZZZZ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Docteur Poinsignon
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du docteur Poinsignon
  • : Changer l'alimentation "moderne" pour améliorer la santé. Augmenter la Liberté de choix alimentaire par la connaissance des nutriments.
  • Contact

Visiteurs

 

  visiteurs sur Overblog

  visiteurs actuellement sur ce blog

Recherche

Liens